Fortifications

Contenu de la page : Fortifications

Exigées par la maison de Savoie dont dépendait la ville, elles ont été financées par les bourgeois de Châtillon et construites par la communauté à partir de 1273. Les remparts ont été la première préoccupation de la nouvelle ville de Châtillon. L’enceinte mesurait environ 1000 mètres. Elle était construite en briques et bordée de fossés qu’on remplissait d’eau grâce à la Chalaronne et le Relevant en cas de danger. Il y avait trois portes fortifiées (de Bourg, de Villars, de Lyon), ces fortifications ont été une lourde charge pour les châtillonnais, mais assuraient une bonne protection.

Il reste assez peu de traces de ces fortifications qui cernaient la ville d’alors. Subsistent néanmoins encore la tour transformée en Chapelle centrale séparant les salles des malades, hommes et femmes de l’Ancien Hôpital, la tour réhabilitée et occupée actuellement par l’Hôtel de la Tour ainsi que l’amorce des arches qui prolongeaient les murailles au-dessus de la Chalaronne. Cette enceinte était percée de trois portes. Seule demeure la Porte de Villars. Porte fortifiée, surmontée d’une tour, dotée d’un pont levis qu’on n’abaissait qu’en cas de danger, elle est construite entièrement en briques. Elle permet d’imaginer ce qu’était la ville au moyen âge.

Portfolio