Accueil du site > Vie municipale > Jumelages > Jumelage Châtillon sur Chalaronne

Jumelage Châtillon sur Chalaronne / Colcéag

Contenu de la page : Jumelage Châtillon sur Chalaronne / Colcéag

Le 10 juin 2002, après douze années de coopération plus ou moins active, le Conseil Municipal de Châtillon sur Chalaronne décide d’officialiser les relations entre Châtillon sur Chalaronne et Colcéag (Roumanie), par la signature d’une convention de jumelage, le 11 octobre 2002 à Châtillon, et le 31 août 2003 à Colcéag.

Du parrainage au jumelage... Ce partenariat date de 1990, époque à laquelle l’association Opération Villages Roumains avait mobilisé de nombreuses communes françaises et lancé des opérations de parrainages, pour soutenir des villages menacés par le régime Ceaucescu. Beaucoup de ces partenariats perdurent et conservent généralement leur caractère humanitaire, tout en se développant et en évoluant vers des relations d’échanges dépassant largement ce cadre là. La création, à Châtillon, en décembre 2001, de l’association « Amitiés Colcéag » ainsi que la mise en place, au sein du lycée professionnel, de l’Association « Maintenance Mécanique et Coopération Internationale » (M.M.C.I.), ont, non seulement, permis de resserrer les liens mais également d’activer la coopération.

...en se fixant deux domaines d’intervention... Au delà des relations traditionnelles, d’élu à élu, de population à population, ciment de ce jumelage, l’action est maintenant ciblée en direction de deux secteurs : le soutien à l’enseignement grâce à des échanges scolaires accompagnés par un dialogue pédagogique, entre enseignants français et roumains, au niveau des écoles et de la formation professionnelle. l’appui aux institutions, à la démocratie locale et à la citoyenneté comprenant la formation des élus à la vie municipale en corrélation avec l’aide au développement des pouvoirs locaux, le soutien à la vie associative.

...pour contribuer, d’une part, à l’élargissement de l’Union Européenne... Un jumelage c’est un défi entre deux partenaires. Celui-ci a un enjeu de taille puisqu’il contribue à élargir les frontières de l’Europe et à aider ce pays à y parvenir à l’horizon 2010.

...et, d’autre part, à son renforcement. L’Union Européenne doit, en effet, se réformer par l’élaboration d’un projet de Constitution, en ne perdant jamais de vue que vivre ensemble suppose le respect et la compréhension mutuels des pays, valeurs clés de nos sociétés.